Les gestionnaires de paie, formés à la gestion de la paie, font partie de ces catégories de profils recherchés par les entreprises françaises.

Le métier de gestionnaire de paie est une des composantes des ressources humaines. Encore peu valorisé, ce métier recrute à partir de formations spécialisées au niveau Bac + 2 ou 3 ou bien à parti de reconversions professionnelles.

Le monde des fiches de paie est un domaine de plus en plus complexe. Le droit social est en constante évolution, les métiers sont de plus en plus pointus et spécifiques, les calculs de cotisations très variés et nombreux. Un bulletin de paie est devenu un véritable millefeuille.

En conséquence de cette complexité croissante, les grandes entreprises ont besoin de gestionnaires de paie de plus en plus spécialisés.

Les PME quant à elles, ont coutume de sous-traiter ces tâches soit à leur Cabinet d’Expertise Comptable, soit à des sociétés spécialisées dans l’externalisation de la paie.

Les débouchés du métier de gestionnaire de paie sont très variés. Un gestionnaire peut exercer son métier soir en cabinet comptable soit au sien d’un département de ressources humaines d’une entreprise soit au sein d’un société spécialisée en externalisation de la paye.

A noter quand dans une grande entreprise internationale, un gestionnaire de paie a également comme fonction de gérer la mobilité des salariés dont le poste est basé à l’étranger ; là où la législation sociale ou la fiscalité sont différents.

Qualité d’un gestionnaire de paie

Un bon gestionnaire doit aimer les chiffres et être rigoureux. Il doit aussi mettre en permanence ses connaisses en paie et social à jour.

Contrairement à certaines idées reçues (notamment parmi les étudiants), le métier de gestionnaire est varié.

« Dans une société d’externalisation de paie, le poste de gestionnaire de paie est varié, intéressant, passionnant ! Les tâches quotidiennes sont variées d’un jour à l’autre et changent selon les différents domaines de nos clients et leurs conventions collectives » nous explique Sonia, gestionnaire de paie à Bordeaux dans une société d’externalisation de la paie. « En tant que gestionnaire de paie, nous devons mettre nos connaissances à jour chaque semaine. Notre charge de travail est assez variable, plus réduite en milieu de mois, plus chargée en fin de mois ».

Lucie, après une formation comptable et une expérience de quelques années en cabinet comptable, s’est spécialisée dans la paye après avoir suivi une formation à l’AFPA (Association pour la Formation Professionnelle pour Adultes).

D’autres formations permettent à des adultes de se reconvertir après une ou plusieurs années d’expérience dans un autre domaine.

L’IFOCOP fait partie des organismes spécialisés dans ce type de reconversion. Il s’agit d’une formation diplômante de gestionnaire de paie de Niveau III au répertoire national des certifications professionnelles.

Licences professionnelles

Face à la demande croissante des entreprises en profils de gestionnaires de paie, certaines écoles de commerce et universités ont lancé des formations initiales pour les étudiants.

Par exemple, les DUT DEA (Gestion des Entreprises et des Administrations) forment des étudiants à la gestion de la paie dans une spécialité ressources humaines.
Des licences professionnelles sont également proposées par des universités à un niveau Bac +3, accessible après un Bac +2 comme un DUT, deux années de gestion, de comptabilité ou d’AES (Administration Economique et Sociale) ou de droit ou bien encore un BTS. Ces licences permettent d’acquérir une spécialité professionnelle en une année.

On trouve des IUT GEA à La Roche-sur-Yon, à Strasbourg ou à Bordeaux.

On trouve des universités spécialisées dans ce domaine à paris Est, Montpellier, Créteil, Nanterre, etc.

Formation en alternance

Un organisme de formation, l’IGEFI, basée à Levallois-Perret, est spécialisée dans les formations de gestion et propose une formation au niveau Bac +3 en coopération avec l’ordre des experts comptables.

Un organisme similaire se trouve à Lyon : le CIEFA, groupe IGS.

L’avantage principal de ces formations est qu’elles sont dispensées en alternance.

Ce mode est conseillé par les spécialistes de la gestion de la paie, notamment parmi les sociétés d’externalisation de la paie. Ces formations en alternance permettent en effet à leurs jeunes diplômés de proposer leur profil au marché du travail avec une vraie expérience professionnelle et opérationnelle.

Débouchés

Différents débouchés sont possibles pour un gestionnaire de paie.

Un gestionnaire de paie peut tout d’abord passer d’un cabinet d’expertise comptable à une société d’externalisation de la paie ou un service de ressources humaines d’une grande entreprise. Ce type de carrière est courant dans la mesure où un recruteur prend en compte l’expérience d’un gestionnaire de paie issu d’une société spécialisée.

Autre évolution possible, un gestionnaire de paie en poste dans un département de ressources humaines peut passer sur un autre poste du département RH, en tant, par exemple, que responsable de la paie ou bien responsable de la formation, responsable du recrutement ou même DRH (Directeur des Ressources Humaines).

Pour toute demande sur nos services d’externalisation de la paie, de conseil social, de conseil RH, n’hésitez pas à nous contacter : contact@atlantique-rh.com

×

On vous rappelle !

On vous rappelle